Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?

Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Dépoldérisation » du Hourdel : fin ou moyen ?

Jeudi 27 Novembre s’est tenue en Mairie la dernière réunion publique relative à un vieux projet de chasse marée au Hourdel, ayant entraîné d’abondantes et coûteuses études. Assemblée nombreuse, vigilante, exigeante, signe d’une attention de plus en plus grande de la population à l’évolution de notre territoire, à son rapport à la mer.
Ce qui concerne le Hourdel concerne Cayeux et inversement. C’est bien ainsi. Plusieurs fois annoncé, puis oublié, le projet nous revient sous la forme très européenne d’une « renaturation » progressive des « renclotûres » du Hourdel. Ce fut donc pour les personnes présentes l’occasion de reparler de « depoldérisation ». La notion avait été mise en avant par l’ancienne équipe dirigeante de l’ancien Smacopi et par la Diren de Picardie au début des années 2000. Etrange retour de cette idée, alors que la responsable du Conservatoire du Littoral (région Nord, Pas de Calais, Picardie) en charge des Bas-Champs, interrogée, la récuse.
Tout le monde est d’accord pour préserver les caractéristiques maritimes du Hourdel et donc de Cayeux, pour que perdure et même s’amplifie la pêche côtière qui en fait depuis longtemps l’attractivité et la particularité, pour que le nautisme y occupe une place encore plus importante, pour qu’un tourisme raisonnable et responsable se développe plus et mieux qu’aujourd’hui. Le désaccord porte sur la façon d’y parvenir et de penser ou non l’avenir du Hourdel sans le dissocier de celui de Cayeux et de ses hameaux.
On a entendu : « il faudrait trancher ! », « assez tergiversé ! », « cela dure depuis 1995 ! », « on ne peut plus reculer… ». Oui ! Mais le scepticisme et l’interrogation sur l’efficacité du projet, sur le rapport  « qualité/prix », sur les choix prioritaires à faire pour Cayeux sont bien présents dans la salle et ils n’échappent à personne. N’allons nous pas vers un gâchis de plus de l’argent public si rare aujourd’hui ? Paradoxalement et comme l’a souligné Nicolas Lotin, ne manquons nous pas d’ambition pour Cayeux et son pays. Il parle d’un port en eau profonde, qu’il situerait au Hourdel, projet déjà évoqué ailleurs, à propos de la lutte contre le recul du trait de côte, à situer du côté du Hable d’Ault et dans le cadre d’un vrai projet Bas-Champs / Baie de Somme (ajoutons-nous). Alors qu’on parle de 26 milliards d’euros consacrés à 1000 projets d’aménagement du territoire national pour l’emploi, comment comprendre que la protection raisonnée et le développement « durable » du littoral Picard Sud n’aient pas été proposés au gouvernement par les collectivités territoriales concernées ? Quel est le projet global que porte la municipalité de Cayeux à propos de son territoire, de son économie, de son avenir ? Quelle visée pour les Bas-Champs soutient-elle au sein de la « communauté de communes » ? Quelle coopération propose-t-elle à ses voisins, au « Pays de Baie de Somme » ? Trop de « coup par coup » souvent contradictoires ne font pas une politique cohérente pour Cayeux et ses environs (nous pensons au pseudo aménagement du front de mer Sud). Quelle action déterminée est-elle menée vers le conseil général, vers la région, vers l’Etat ? Cette façon de faire est inefficace. Et pourtant pendant ce temps là, les trains passent…

Aujourd’hui on évoque l’avenir maritime du Hourdel, alors que l’existence même de Cayeux est toujours hypothétique, que les menaces de « déplacement des populations des Bas-Champs » n’ont pas été levées par les autorités compétentes ! Alors le « chasse marée » du Hourdel, prévu d’abord sur 20 ha mais probablement porté à 185 ha : un projet sérieux d’aménagement du Sud de la baie de Somme ou la première étape de la « dépoldérisation » totale des Bas-Champs ?

Calendrier

« Août 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Espace Membre

Actualités

Dernières modifications