Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?

Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Rumeurs cayolaises

Voici quelques semaines qu'une rumeur court dans Cayeux. Que dit-elle ? Elle a, comme toutes les rumeurs, plusieurs versions.

Cayeux-Citoyens voudrait détruire les emplois relatifs aux industries du galet


Une forme de la rumeur assure que Cayeux-Citoyens veut casser l'emploi fourni par les entreprises du galet. Ainsi, pour protéger l'environnement, la ville n'aurait plus d'activité industrielle et pourrait s'adonner au seul tourisme, au profit des résidents secondaires et autres gens de passage, aux dépens des Cayolais permanents.

Certes nous déplorons la façon dont les carriers abusant de leur position de monopole industriel, dégradent voire détruisent le territoire cayolais. Certes, nous aimerions que les pouvoirs publics - nationaux, départementaux et locaux - responsables soient plus soucieux de préserver le futur, encadrent et contrôlent davantage l'activité des carriers et en limitent les excès. Au grand jamais nous n'avons souhaité ou ne souhaitons que cela se fasse au détriment de l'emploi.

Bien au contraire ! L'emploi des Cayolais est pour nous une préoccupation constante. Ainsi, nous avons eu l'occasion, à travers la récente enquête publique sur l'extension de la zone de prélèvement des galets, de demander à qui ? si l'emploi croîtrait avec la croissance recherchée de l'activité industrielle (+ 70%). Sur ce point, nous sommes toujours actuellement sans réponse, ni des pouvoirs publics ni des entreprises du galet. Et lors de notre récente réunion publique, nous avons exprimé très clairement notre point de vue : un enjeu fort pour Cayeux est de parvenir à développer ensemble l'activité industrielle et l'activité touristique. Nous y travaillons et nous souhaitons que les industriels du galet y travaillent de même.


Nous nous opposerions à la construction d'épis


Une autre rumeur est arrivée jusqu'à nous :Cayeux-Citoyens voudrait empêcher la pose des épis que viennent de promettre le Conseil Général et le Conseil Régional.
Nous n'avons ni ne prétendons avoir de compétence technique particulière sur les meilleures façons de protéger Cayeux des avancées de la mer de façon durable, tout en respectant ses activités économiques et en améliorant la qualité de son environnement comme de ses aménagements.

Simplement, puisque les études qui orientent vers la solution des épis datent quelque peu pour certaines, que d'autres façons de faire plus efficaces et plus durables ont été évoquées, nous avons demandé que soient mis à profit les quelques mois dont nous disposons avant les décisions finales pour examiner tous ensemble ces autres hypothèses. Nous ne voulons en rien retarder les travaux, bien au contraire. De même, nous n'avons rien, ni contre, ni pour, les épis. En revanche, nous voulons que la solution retenue et qui sera appliquée tienne compte des trois exigences complémentaires qui permettront la réussite et l'efficacité de cet important investissement public : la protection de Cayeux, son développement économique, sa qualité urbaine et environnementale.


Alors, qui l'association Cayeux-Citoyens gêne-t-elle donc ?


Qui donc est à ce point gêné par notre association et son activité ? Peut-être avons-nous trop dérangé lorsque, il y a deux ans, nous avons évoqué, seuls, les risques que courraient Cayeux et ses territoires du fait de l'action de la mer et de l'inaction des autorités responsables. Il est vrai qu'alors on expliquait dans différents cercles à Paris, Montpellier ou ailleurs, qu'il fallait laisser noyer Cayeux. Parallèlement, à Cayeux, les autorités, les mêmes et les autres, mairie comprise, ne disaient rien. Alors ? Dérangeons nous trop lorsque nous rappelons que d'ici quelques années les industriels auront vidé les carrières de galets et prélevé tout ce qui pourra l'être ? Si d'autres ressources ne sont pas développées, Cayeux sera encore plus mal loti qu'aujourd'hui en matière d'emploi.

Enfin, est-il si insupportable que nous continuions à dire et écrire ce que nous pensons juste, sans nous préoccuper d'en demander l'autorisation à Monsieur le Maire, aux directeurs des entreprises industrielles ou de toute autre autorité établie ? Dommage ! Car nous avons bien l'intention de continuer.

Calendrier

« Octobre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Espace Membre

Actualités

Dernières modifications